Antoine Dablanc : un CSViste au pays des Springboks

En stage pendant 6 mois à l'étranger pour ses études, Antoine Dablanc, joueur formé au CSV, a intégré le Villager Football Club pour continuer à pratiquer son sport de toujours, le rugby.

 

On ne reste jamais bien loin d'un terrain de rugby, même lorsque les études vous emmènent dans un autre hémisphère. Antoine Dablanc n'a pas dérogé à la règle. Demi de mêlée depuis qu'il a 12 ans, c'est au CSV qu'il a pour la première fois chaussé ses crampons. Il n'en a jamais quitté les couleurs, même lorsque ses études l'ont conduit jusqu'à Montpellier. Son cursus l'a conduit à devoir effectuer un stage à l'étranger. "Il me fallait partir au moins 6 mois à l’étranger. J’ai donc choisi de suivre le MBA de l’Université de Stellenbosch, proche de Cape Town, en Afrique du Sud. J’ai choisi l’Afrique du Sud car je désirais partir dans un pays Anglophone mais le rugby et le surf ont fortement pesé dans la balance". Le rugby, facteur d'intégration dans un nouveau pays pour lui, mais aussi l'envie de redécouvrir son sport à l'étranger. " J’ai donc fais des recherches sur internet puis j’ai atterri au Villager Football Club, le second plus vieux club d’Afrique du Sud pour être précis". Contactant le club par le biais de leur site et de leur page Facebook, Antoine a rapidement été contacté par l'un des coaches qui l'a accueilli aux entraînements. Une bonne occasion de rechausser ses crampons. " le VFC est un club emblématique de l’histoire du rugby Sud-Africain qui a produit de nombreux joueurs internationaux. Habitué de SuperLeague A, le club est redesendu en SuperLeague B cette année correspondant à la troisième division Sud-Africaine. Le niveau est l’équivalent un bas de Fédérale 1 - haut de Fédérale 2". Le club compte quatre équipes seniors : les moins de 20 ans, l'équipe 3, l'équipe 2 et l'équipe 1, avec trois entraînements par semaine, dont un consacré au physique, dont un consacré au physique, optionnel, mais auquel la majorité des joueurs participent. "Comme tout nouveau joueur, j’ai commencé en équipe 3, puis je suis monté en équipe 2 où j’ai pu faire 3 matches avant de finir dans le groupe de la 1. J’ai principalement joué demi-de-mêlée même si j’ai eu l’occasion d’évoluer sur différents postes comme celui de deuxième centre". Après 5 mois en Afrique du Sud, Antoine va revenir en France en décembre. Il se mettra alors en quête d'un stage de fin d'études avant de décrocher son diplôme. "Je ne sais pas si j'aurai encore la chance de porter les couleurs du CSV, mais qui sait". Le CSV l'accueillera quoiqu'il arrive à bras ouverts.

Écrire commentaire

Commentaires: 0