Nicolas Leroy rejoint la ligue AuRA

Après plus de 10 années passées au CSV, Nicolas Leroy va prendre de nouvelles fonctions à la ligue AuRA.

 

Le 10 août, le CSV va rouvrir ses portes pour les inscriptions de la saison 2020-2021, pour celles du stage rugby vacances de la fin du mois… Vous allez pouvoir retrouver toute l'équipe du club pour vous accueillir. Toute l'équipe, sauf une personne : Nicolas Leroy, notre responsable sportif, va rejoindre la nouvelle équipe des conseillers techniques de clubs de la ligue AuRA.

Une nouvelle aventure professionnelle s'ouvre désormais à lui et va lui permettre de prendre encore davantage de hauteur et d'envergure dans l'univers du rugby régional qu'il connaît bien, et surtout de faire bénéficier de son savoir-faire les clubs du secteur appelé "Pierres dorées" - dont le CSV fait partie – dans des domaines qu'il maîtrise parfaitement : le travail en bassin, la formation, le développement, le scolaire…

Le CSV restera marqué profondément et durablement par le passage de Nicolas. Véritable pilier du club (même si en tant que joueur c'est à la charnière qu'il officiait), il est à l'initiative de nombreux projets et avancées : structuration du club, la formation des éducateurs, et plus récemment le label 3 étoiles de notre école de rugby. La liste est longue et il vaut mieux la limiter, car elle ne pourrait pas être exhaustive.

Mais son "bébé", c'est le centre d'entraînement dont il est le fondateur et qui s'est mis en place au début de la saison 2017-2018. Un outil d'excellence qui a vu évoluer de jeunes joueurs en leur offrant des atouts pour mener leur double projet scolaire et sportif. Le centre d'entraînement Groupama a été labellisé par la FFR en 2019.

Avec son départ, c'est une page de l'histoire du club qui se tourne, et une nouvelle page qui va désormais devoir s'écrire sans lui. La ligue AuRA a fait, avec lui, un recrutement de choix dont elle peut être – et elle est – fière. Comme l'a illustré avec humour un des cadres dirigeants de la ligue : "s'il avait fallu payer une indemnité de transfert pour Nicolas, on n'en aurait pas eu les moyens".

C'est le cœur serré, mais tout de même heureux pour lui, que le CSV lui souhaite une bonne route dans cette nouvelle carrière. Une route professionnelle qui le ramènera fort heureusement sur les terrains de l'Escale !

Écrire commentaire

Commentaires: 0