Le CSV toujours sur les terrains

Confinement, déconfinement, couvre-feu, attestation dérogatoire, gestes barrière, protocole sanitaire… des mots qui sont hélas entrés dans notre vocabulaire quotidien, et avec lequel le CSV doit composer depuis bientôt un an pour permettre au plus grand nombre de retrouver le chemin des terrains.

 

Depuis le 13 mars et l’arrêt total des clubs et compétitions dû à la pandémie de Covid-19, la vie du CSV a été compliquée, mais à chaque fois que cela fut possible, nos licenciés ont pu reprendre l’entraînement et, début septembre, tournois et matches ont à nouveau pu se tenir. Mais le second confinement, fin octobre, a mis un coup d’arrêt à la saison qui venait tout juste de s’ouvrir.

Début décembre, ce sont tout d’abord nos jeunes licenciés qui ont pu rechausser les crampons. Le 7 décembre, les joueurs l’école de rugby jusqu’aux juniors retrouvaient le chemin des terrains, pour leur plus grand plaisir et le nôtre. Leur adhésion et celle de leurs familles furent immédiates, ce qui a mis du baume au cœur de nos éducateurs, entraîneurs et dirigeants. Une reprise rendue possible grâce au soutien de l’Agglomération Villefranche Beaujolais Saône, avec qui nous avons travaillé main dans la main pour assurer un maximum de sécurité à l’ensemble des joueurs et encadrants. Une réussite qui a encouragé la direction du club à passer à l’étape suivante.

Le 14 décembre, c’était au tour du centre d’entraînement labellisé Groupama — dont tous les stagiaires mineurs avaient déjà pu reprendre la semaine précédente — de revenir sur le pré. Leur statut particulier leur a permis d’obtenir quelques avantages quant aux modalités de pratique. Nous avons ainsi pu continuer à assurer leur suivi sportif et scolaire, mais aussi organiser une journée de cohésion début janvier, avec un programme sportif à pied, à vélo et sur le mur d’escalade du palais des sports de l’Escale, avec le club Vertige.

Le 14 janvier, les seniors ont eux aussi pu retrouver les terrains de l’Escale et reprendre l’entraînement, pour débuter leur réathlétisation. Au programme du travail physique, de la pratique individuelle et des jeux de passes, pour renouer avec le ballon ovale !

L’entrée en vigueur du couvre-feu à 18 h a une nouvelle fois compliqué la tâche des dirigeants du CSV, et il a fallu concevoir un planning qui corresponde au plus grand nombre, tout en partageant les terrains.

Le rugby loisir (vétérans et rugby à 5) n’a pas encore pu reprendre, les horaires imposés par le couvre-feu ne permettant pas à nos joueurs de s’entraîner.

Nous attendons toujours des informations sur la date de reprise des compétitions fédérales ou régionales et des tournois pour l’école de rugby, et espérons que les annonces gouvernementales ne remettront pas une nouvelle fois en cause le travail accompli par tous pour que chacun de nos licenciés puisse, autant que possible, continuer à s’entraîner et partager notre passion commune du rugby.

 

Rappel des conditions sanitaires à l’Escale :

-       Le port du masque est obligatoire à partir des moins de 12 ans, pour tous (joueurs, éducateurs, entraîneurs, dirigeants…). C’est uniquement pendant l’entraînement que les joueurs sont autorisés à le retirer ; ils doivent le remettre dès que la séance est terminée.

-       Les parents ne peuvent rester au bord du terrain et assister à l’entraînement ; ils ne peuvent non plus se rassembler, quel que soit l’endroit à l’Escale ; ils sont autorisés à attendre la fin de l’entraînement dans leur voiture.

-       Le club house est fermé jusqu’à nouvel ordre

-       L’accès aux vestiaires est interdit

Écrire commentaire

Commentaires: 0